Pour vivre à nouveau, il faudrait que je t’oublie. Que j’oublie ce que nous avons été pendant ces quelques nuits. Tu as su te jouer de moi comme moi des autres. De toute façon j’ai toujours cru qu’un jour je paierais pour mes fautes.

POÈME AUX IDIOTES

Jeune fille offre moi tes seins
J’ai un grand besoin de ces fruits
Il s’agit de peupler
Ma profonde infortune

Tes vêtements mettent en valeur tes seins
Nous en connaissons la silhouette
Et ceux qui les ont vus pourront les reconnaître

Tu étales sur ton corps sur une plage
Un American flag
Et je ne peux pas comprendre

Qu’est-ce que l’Amérique t’a donné
Dont certains sont privés?

Quel aspect a ta peau sous le maquillage?
Combien de fois tes aisselles ont-elles connu
La caresse d’une lame?
C’est une question qu’il est bon de se poser.
Sans toutefois réprouver
Les pratiques que dissimulent toujours
Ces atours que tu sélectionnes avec soin

Jeune fille moderne!
L’individualisme est une valeur bourgeoise!